No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Wavre : le collège justifie l'octroi du permis à la tour-hôtel

01/02/2017 - urbanisme/amén.terr./travaux - Beauvechain

Le permis unique délivré pour la tour-hôtel de 120 mètres par le collège communal fait grand bruit au sein du monde politique local. Les groupes d'opposition CDH et Ecolo ont regretté l'octroi du permis, le CDH réclamant même l'organisation d'une consultation populaire portant sur le projet.

Face à cette levée de boucliers, le collège communal wavrien (MR) a voulu expliquer sa décision, qu'il estime "audacieuse, pleinement assumée, et qui, loin d’avoir été prise à la légère, a fait l’objet de profondes réflexions. Le changement a toujours suscité la méfiance et le projet est certes interpellant, le Collège en est conscient, mais voici les arguments qui ont porté sa décision :"

- Le projet d’hôtel prend place sur un actuel chancre industriel, urbanistique et environnemental laissé à l’abandon depuis plus de 10 ans et générateur de risques, qu’il contribuerait à redynamiser.

- En termes de retombées socio-économiques, le Collège ne peut que se réjouir des emplois qui, directement ou indirectement, seraient générés par cet hôtel.

- Il s’avère vital de faire entrer notre ville dans le 21e siècle en posant désormais des actes forts pour la dynamiser, lui donner un coup de jeune, la positionner face aux autres centres urbains et affirmer fièrement son statut de chef-lieu de province. Le statut quo et le repli sur soi seraient suicidaires. Le Collège y travaille au quotidien, notamment via les actes posés en matière de restructuration et d’embellissement du centre-ville.

- Le projet s’inscrit dans une approche durable et respectueuse de l’environnement.

- D’une manière globale, il convient de rappeler que ce ne sont pas les infrastructures routières et ferroviaires actuelles qui doivent conditionner le développement de Wavre, mais bien l’inverse. D’autant que les études sur la mobilité menées depuis plusieurs années sont en phase de finalisation, que des réaménagements de voirie seront réalisés et que les contacts se multiplient pour résoudre la problématique des passages à niveau sur notre territoire.

- Le projet a reçu un avis favorable de la Zone de secours.

En ce qui concerne la proposition d‘organisation d’une consultation populaire, le collège communal estime qu'elle n’a aucune raison d’être dans ce dossier privé et non d’initiative communale. "La décision incombant à la Ville de Wavre est en effet d’ores et déjà tombée. Mais, si le Collège a pris les responsabilités qui lui incombent conformément aux compétences qui lui sont dévolues, en fait, rien n’est encore définitif. Le législateur a en effet prévu des voies de recours et il reviendra le cas échéant, in fine, au ministre de délivrer ou non le permis."