No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

LLN : un subside pour l'acquisition du Centre Monnet par l'IBW

22/08/2016 - économie - Louvain-la-neuve

Le ministre wallon des Zones d’activités économiques, Maxime Prevot, vient d’accorder un subside de 1.250.000 euros à l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) suite à l’acquisition du Centre Monnet à Louvain-la-Neuve en vue de son affectation en un centre d’entreprises et deux bâtiments-relais.

Le 15 septembre 2015, l’IBW a acquis le Centre Monet, ancien centre de recherche en pétrochimie de la société Shell. Idéalement situé entre l’autoroute E411 et la N4, ce site bénéficie d’une localisation stratégique en Brabant wallon et offre une capacité totale de 27.600 m² de bureaux, laboratoires et halls de stockage, le tout sur une superficie globale de 8,78 ha.

Ce rachat a été réalisé pour une valeur de 11.120.000 euros, dont 5.927.140 € sont dédiés, selon une ventilation de l’IBW, aux bâtiments bénéficiant d’une nouvelle affectation. Le coût d’acquisition de ces bâtiments est subsidié à concurrence de 1.250.000 euros par la Wallonie, dans le cadre de la politique de développement économique.

Dédié aux secteurs de la recherche et de l’innovation en chimie et énergie, le Centre Monnet accueille déjà 22 entreprises locataires aujourd’hui. L’IBW vise à court terme un taux de remplissage de 100 % des bâtiments disponibles, grâce notamment à une rationalisation des coûts de gestion.

Dans l’immédiat, l’immeuble central est donc affecté en centre d’entreprises doté de multiples installations communes (accueil, équipements techniques, etc.) et entouré de 8 cellules-laboratoires. Les halls Ouest et Est sont, quant à eux, réaffectés en bâtiments-relais pouvant accueillir de jeunes PME en phase de lancement. L’IBW propose ainsi à la location des bureaux cloisonnés (à partir de 27 m²) ou paysagers (de 100 à 200 m²), des modules de laboratoires de 61 m², des locaux polyvalents de 100 à 250 m², des petits espaces de stockage (avec ou sans bureaux) ainsi qu’un hall de 1.400 m² avec bureaux attenants. A moyen terme, de nouveaux bâtiments seront créés sur une partie des terrains disponibles. Une demande de reconnaissance économique a récemment été introduite en ce sens auprès du Service public de Wallonie.