No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Tubize : des travaux de voiries au printemps 2017

13/04/2016 - culture/loisirs/sports/medias - Tubize

L'échevin des Travaux Michel Picalausa a présenté plusieurs projets de chantiers lors du dernier conseil communal de Tubize. Le premier concerne le réaménagement de la rue de Tubize. Cette voirie relie le quartier du Try-bas au centre de Saintes via la rue de Rebecq. Actuellement dans un état déplorable, malgré des interventions ponctuelles du service voiries, elle est quasi impraticable en certains endroits.

Le réaménagement se fera dans le cadre des dossiers PIC (Plan d’investissement Communal) bénéficiant de 50% de subsides auprès de la Région Wallonne. Il s’agira d’une réfection en profondeur, c’est à dire raclage et évacuation de la couche d’hydrocarboné, démolition et retraitement en place de la couche de fondation, réaménagement de la fondation, création de zones de croisement et couche de finition. Les dossiers avec subsides exigeant une procédure plus longue, ces travaux seront réalisés au printemps 2017 et dureront 65 jours. Coûts: 312.406 euros.

Le second dossier concernait le réaménagement de la rue d’Hennuyères. Cette voie relie le quartier du Stéhoux aux étangs de Coeurcq. Les travaux proposés concerne le tronçon entre la « place du jeu de balle » et la rue des Réservoirs. Cette portion est devenue pratiquement impraticable en certains endroits et ne permet pas de se croiser en toute sécurité. Elle permettra aussi aux cyclistes de joindre le centre de Tubize au site des étangs complétant le SUL de la rue des Ponts, et le futur cyclo-piétons traversant le parcours vitea jusqu’au Stimbert (début des travaux cet été).

Comme pour la rue de Tubize, ces travaux s’inscrivent dans le cadre des dossiers PIC (50% de subsides de la Région Wallonne). Ils consisteront en une réfection en profondeur avec retraitement de la fondation en place, la pose d’une nouvelle couche de finition et la création de zones de croisement. Début du chantier: printemps 2017 pour une durée de 65 jours. Couts : 271.699 euros.

Enfin, le conseil communal a voté le remplacement des sources lumineuses à vapeur de Mercure. Cette convention avec ORES vise à répondre à la Directive Européenne qui prévoit l’arrêt de la fabrication des lampes à vapeur de mercure, et d’autre part à réaliser des économies sur la factures d’électricité de l’éclairage public. En effet, ces lampes seront remplacées par du LED, moins énergivore et moins coûteux en entretien. 1000 lampes seront remplacées d’ici à fin 2018. Ceci en 4 phases: 2 en 2016, 1 en 2017 et 1 en 2018.