No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Nivelles : quel avenir pour l'hôtel de Rifflart d'Ittre ?

26/08/2015 - tourisme/patrimoine/histoire - Nivelles

Le magnifique bâtiment dit «Hôtel de Rifflart d'Ittre», situé à l'angle de la rue de Soignies et de la rue du Marlet à Nivelles, est à l'abandon depuis de nombreuses années déjà. Cet édifice, qui date du 17e siècle, doit son nom à l'un de ses anciens propriétaires, le Comte de Rifflart de Ittre qui reçut à l'époque le titre de capitaine général des armées d'Espagne. Il a été utilisé pendant des années comme Tribunal du Commerce.

En 2011, la Régie des Bâtiments qui en est propriétaire avait déposé auprès de la Ville de Nivelles un projet d'aménagement en vue de le réhabiliter et d'y abriter la Maison de la Justice.

Le bâtiment existant a été édifié entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, principalement. Il s’agit au départ d’un hôtel particulier (Ancien Hôtel de Rifflart d’Ittre). Il a ensuite été utilisé comme infrastructure scolaire avant de devenir le Tribunal du Commerce. Les modifications effectuées dans le bâtiment au cours du XXe siècle ont résulté en la création de nouveaux plateaux en demi-niveaux qui complexifient les circulations intérieures. Ces aménagements rendent particulièrement impossible l’utilisation du bâtiment par des personnes à mobilité réduite. En outre, la création de volumes annexes de styles disparates et sans valeur patrimoniale contribue à la perte de cohérence architecturale. Actuellement, l’immeuble est désaffecté depuis bientôt dix ans. Sa préservation est mise en péril.

A l'époque, la Ville de Nivelles n'était pas opposée à la réalisation du projet. Elle demandait cependant de repenser le développement du grand bloc aveugle prévu à proximité de la rue de Soignies. Depuis lors, la Régie des Bâtiments n'a plus évolué dans ses propositions.

D'après le bourgmestre Pierre Huart, la Régie a l'intention de vendre le bâtiment mais le dossier doit encore évoluer dans les arcanes de l'administration. La Ville ne serait en tout cas pas candidate au rachat.