No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Un second Proxibus dès septembre à Waterloo

27/08/2014 - mobilité - Waterloo

Né il y a six ans, le Proxibus de Waterloo aura bientôt un petit frère. À partir du 1er septembre 2014, un nouveau bus local entrera effectivement en fonction. Il passera dans les quartiers peu ou non desservis par les circuits existants et sera, lui aussi, entièrement gratuit.

Ce deuxième Proxibus effectuera une boucle au nord et une autre au sud de Waterloo, tout en sillonnant les lotissements situés de part et d'autre de la chaussée de Bruxelles. Son parcours formera donc un “8”, avec la gare comme point d'attache. Ainsi, une personne habitant le quartier du Faubourg pourra, par exemple, rejoindre la Maison communale en restant dans le bus après son arrêt à la gare.

Des correspondances avec les principaux trains ont aussi été établies”, précise l'échevin de la Mobilité Cédric Tumelaire. Mais ses utilisateurs pourront également l'emprunter pour se rendre dans un autre quartier de Waterloo pour quelques heures ou une journée entière.

Dans un premier temps, ce Proxibus ne circulera qu'en matinée et en soirée, du lundi au vendredi. En fonction de son efficacité et de son taux de fréquentation, l'adaptation de ses horaires pourrait être envisagée.

La mise en route de ce deuxième bus représente un coût non négligeable. La commune prend en charge le salaire des chauffeurs, l'approvisionnement en carburant, le nettoyage du véhicule, les petits entretiens ou encore sa gratuité.

Comme le précédent, ce Proxibus devra donc faire ses preuves. D'autres communes ont d'ailleurs dû se résoudre à stopper ce service, trop peu utilisé au regard des frais qu'il engendre.

Car si, aujourd'hui, le Proxibus de Waterloo est le plus fréquenté de Wallonie, ses débuts ont été mitigés. Le public a mis du temps avant d'acquérir le réflexe d'en profiter. La commune a également fait de gros efforts en offrant la gratuité avant d'étendre ses horaires.

Au moment de son lancement, le pari n'était pas gagné, confirme le bourgmestre Serge Kubla. C'est pourquoi les quartiers les plus éloignés de la chaussée de Bruxelles ont été privilégiés à l'époque.

L'axe nord-sud de Waterloo est effectivement déjà desservi par d'autres lignes parcourant la nationale 5. Certains habitants regrettaient toutefois de devoir marcher plusieurs centaines de mètres, voire davantage, pour rejoindre l'arrêt de bus le plus proche. Pour la plupart d'entre eux, les nouvelles navettes réduiront sensiblement la distance.

Les horaires et les parcours complets des deux Proxibus sont disponibles sur www.waterloo.be/proxibus