No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Les CPAS de Genappe, Court et Villers lancent leurs cartes pour l'emploi

11/06/2014 - emploi/social/santé/population - Genappe

Le CPAS de Genappe développe des projets en insertion professionnelle avec des partenaires publics, associatifs et privés pour de nombreuses mises à l’emploi grâce au dispositif de l’article 60. Soucieux d’intensifier le travail réalisé dans le cadre de l’insertion professionnelle, formative et sociale, le CPAS de Genappe a élaboré un nouveau projet intitulé « Des cartes pour l'emploi ». Il s’agit d’un vaste partenariat entre les CPAS de Genappe, Court-Saint-Etienne, Villers-la-Ville et les opérateurs de formation Lire et Ecrire BW, le CESEP, l’ASBL Mode d’Emploi, Action Intégrée de Développement BW (AID BW), la MIRE BW, l’ALE de Genappe et de Court-Saint-Etienne.

Cette initiative novatrice en Brabant wallon a pour objectif d’apporter une aide constructive et efficiente aux personnes, bénéficiaires d’un Revenu d’Intégration sociale, rencontrant des difficultés importantes pour s’insérer sur le marché de l’emploi. Une radiographie des obstacles à l’insertion de ces personnes a été établie. Sur cette base, un programme de formation a été conçu en modules abordant différentes problématiques, le tout articulé autour de 2 axes principaux : l’insertion professionnelle et l’accompagnement vers et dans l’emploi.

La formation sera organisée selon une alternance de moments collectifs et individuels.

Pour les aspects collectifs, le programme prévoit le travail en sous-groupes sur le contenu et la mise en forme des outils, la simulation d’entretien d’embauche avec des pairs, les prises de parole pour décrire sa candidature devant le groupe, la simulation d’appels téléphoniques, le partage des lieux de ressources, l’échange d’idées et de moyens.

En individuel, les entretiens avec les formateurs serviront pour les participants à peaufiner leurs stratégies, obtenir un retour sur les résultats aux tests, faire réellement des envois, appels téléphoniques, simulation d’entretien, etc.

Il s’agira donc d’une formation concrète, utilisant tous les outils permettant la mise en situation.

Tout en tenant compte des besoins spécifiques individuels et du groupe et des niches d’emploi dans la région, il s’agit de :

  • Réduire la précarité vécue par les bénéficiaires au niveau de la santé, de l’affiliation sociale, de la gestion du quotidien, du budget, des démarches administratives, …
  • Acquérir des compétences transversales nécessaires à une insertion citoyenne, sociale et professionnelle durable. Cela comprend notamment la maîtrise des connaissances de base en français et en calcul, acquérir de nouvelles compétences sociales de savoir-être et de savoir-faire. 
  • Développer les attitudes professionnelles : collaborer en équipe, suivre des consignes, apprendre à communiquer avec une hiérarchie, à se présenter …
  • Augmenter avec succès l’insertion formative et professionnelle du public cible.

Si à terme l’objectif de ce projet est de permettre aux participants de se réinsérer dans le monde du travail, il est toutefois parfaitement envisageable qu’au terme de cette formation, le stagiaire s’oriente vers une formation qualifiante. L’objectif étant alors de préparer les participants à cette période de transition afin qu’ils puissent être ensuite à nouveau sur le marché de l’emploi.

La formation, qui démarre dès le mois de septembre, sera accessible aux personnes bénéficiaires dans les trois CPAS précités.