No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Scrutin fédéral : les tops et les flops en Brabant wallon

26/05/2014 - politique/finances - Wavre

Au scrutin fédéral également Ecolo a été chahuté. Heureusement pour eux dans une moindre mesure qu'au scrutin régional. La place de 3ème parti de la province, synonyme d'un siège à la Chambre, s'est en effet jouée toute la nuit entre les verts et le cdH Brabant wallon. Ecolo termine finalement avec un demi-pourcent de plus que les humanistes. Ils gardent donc leur siège mais ont eu chaud. Ils ont perdu 10.000 électeurs en 4 ans. Leur tête de liste Marcel Cheron obtient un maigre 4.474 voix, moins que la tête de liste cdH qui ne siégera pourtant pas.

Ce dernier fait d'ailleurs lui aussi partie des flops à un niveau personnel. Avec 7.245 voix de préférence, Yves du Monceau, 1er échevin d'Ottignies, vieux briscard de la politique et détenteur d'un patronyme qui sonne doux aux oreilles d'une frange des électeurs, a fait moins bien que la totale inconnue Sylvie Roberti qui emmenait la liste cdH en 2009 lors de la perte du siège. C'est tout le parti qui en pâti, le cdH restant 4ème dans la province, flirtant avec les 10% et voyant son siège s'éloigner un peu plus.

Le PS quant à lui a eu une soirée tranquille. Il ne perd que 1% et maintient son siège. André Flahaut réussit même à encore améliorer son score de quelques centaines de voix.

Du côté du MR, la satisfaction peut être au menu puisque les libéraux progressent de près de 5% pour repasser la barre des 40%. Cela ne doit néanmoins pas cacher que cela ne permet pas aux bleus de recoller au score de 2007 (44,81%) ou même de 2003 (41,83%). A titre personnel, Charles Michel a encore 8.000 voix de préférence de moins qu'en 2007. Grâce à la débâcle d'Ecolo et du cdH, le MR réussit pourtant à décrocher un 3ème siège.