No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Les tops et les flops au scrutin régional en Brabant wallon

26/05/2014 - politique/finances - Wavre

Le plus gros flop de ces élections pour le parlement régional se trouve incontestablement dans les rangs d'Ecolo qui perd près de 12% par rapport au scrutin régional de 2009 et un de ses deux sièges. La moitié de ses électeurs se sont envolés, déçus par les prestations des Verts au gouvernement régional, que cela soit sur le dossier du photovoltaïque ou celui des éoliennes.

Le cdH est lui aussi sanctionné pour sa participation au gouvernement régional, mais dans une moindre mesure. Pour se consoler, les humanistes se félicitent d'avoir récupéré la place de 3ème parti du Brabant wallon en ce qui concerne le scrutin régional. D'un point de vue personnel, André Antoine, pourtant omniprésent via sa fonction de ministre, perd encore 2.000 voix (- 4.000 par rapport à 2004).

Le PS, à l'inverse de ses partenaires au gouvernement wallon, progresse de 1,5%. Il récupère même la place de second parti de la province. C'est lui qui bénéficie de la chute d'Ecolo et récupère leur siège perdu. Avec Dimitri Legasse et Anne Lambellin, le PS avait fait le pari de la jeunesse, un pari gagné puisqu'il sont tous les deux élus. Dimitri Legasse fait même jeu égal avec André Antoine en terme de voix de préférence.

On savait le MR très fort en Brabant wallon, on ne sait désormais plus où il va s'arrêter puisqu'il a cette fois dépassé les 40% des suffrages. Quatre de ses candidats font plus de 10.000 voix. La tête de liste Valérie De Bue a confirmé son statut puisqu'avec 19.627 voix elle ne passe pas très loin des 21.000 voix du bulldozer Serge Kubla en 2009.