No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Le cdH BW a tenté de convertir les "célibataires de la route"

14/02/2014 - politique/finances - Braine-l'alleud

Ce vendredi matin, le cdH du Brabant wallon a sensibilisé les automobilistes au covoiturage. Ses têtes de liste pour les prochaines élections fédérales et régionales ont investi quatre carrefours redoutés par les navetteurs brabançons wallons pour leurs embouteillages quotidiens : sur la N4 à Corbais, sur la N5 au Lion de Waterloo (photo), à Bierges et aux Quatre-Bras de Braine-le-Château : armés de croissants, ils ont tenté, en ce jour de Saint-Valentin, de convertir les « célibataires de la route » aux joies du covoiturage.

La proposition du cdH : le RECO, pour réseau express de covoiturage, une solution en vue de faciliter la vie des navetteurs. Organisé autour de lignes de covoiturage, le RECO implique la création de stations d’embarquement le long des autoroutes, de bandes réservées sur ces autoroutes aux véhicules à occupation multiple, et de stations repères dans et autour de Bruxelles (Park & Ride, déposes-minute près des quartiers de bureaux…).

Selon l’étude réalisée par le CEPESS, le centre d’études du cdH, deux lignes du RECO pourraient être testées dès 2015 : Louvain-la-Neuve-Delta, et Braine l’Alleud-Crainhem-Roodebeek. Trois stations d’embarquement de 1.000 places de parking chacune seraient construites le long de la E411, à Aische-en-Refail, Louvain-la-Neuve et Bierges, et deux autres le long du Ring-Est entre Braine-l’Alleud et Waterloo. La bande de gauche de la E411 serait réservée aux véhicules à occupation multiple. Et les parkings de Delta et Roodebeek devront faire l’objet d’investissements pour porter leur capacité totale de 550 à 3000 places.