No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Le projet d'école secondaire à Perwez attaqué de toutes parts

13/02/2014 - politique/finances - Perwez

La décision de créer une nouvelle école secondaire à Perwez n'en finit pas de créer la polémique. Les opposants au projet accusent notamment le ministre André Antoine de favoriser la commune dont il est le bourgmestre empêché. D'autres indiquent qu'une nouvelle école serait plus utile dans l'ouest de la province où la demande est plus criante.

Le ministre wallon se défend en indiquant que Perwez est la seule à avoir déposé un dossier. Dernièrement, le bourgmestre de Genappe avait pourtant indiqué que sa commune avait elle aussi fait connaître son intérêt à l'époque mais que la Fédération Wallonie-Bruxelles n'avait jamais donné suite. A Villers-la-Ville, on s'est également déclaré candidat.

Il y a quelques semaines, les membres du Conseil général de l’enseignement secondaire n’avaient pu se mettre d’accord sur la l’utilité d'installer une école secondaire à Perwez. Ils avaient donc remis un avis partagé au gouvernement qui a finalement donné son feu vert au projet perwézien.

En début de semaine, dans La Libre, la direction de l'Institut Saint-Albert de Jodoigne indiquait qu'elle envisageait de déposer un recours en suspension au conseil d'Etat contre cette décision. "L'intérêt de la population eut été de placer une nouvelle école aux alentours de Genappe" y indiquait Pierre Vanopbroeke, directeur de Saint-Albert.

Mercredi, c'est le député wallon et bourgmestre de Jodoigne Jean-Paul Wahl (MR) qui a abordé le sujet au parlement de la Fédération, parlant de décision partisane et incompréhensible au vu des besoins dans l'ouest du Brabant wallon. La ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns (cdH) a défendu le projet en évoquant les études démographiques et en rappelant une nouvelle fois que le pouvoir organisateur de Perwez était le seul qui avait remis un dossier de candidature.