No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Au fond de la question

Mesures de prévention liées à l'alcool, mises en place par l’UCL

01/10/2013 - enseign./jeunesse/enfance - Louvain-la-neuve

En ce début de période de baptêmes estudiantins, et suite à l'incident survenu à Liège (lire ICI), l’UCL tient à rappeler les mesures actuellement mises en place en matière de prévention à la consommation d’alcool. La gestion de la consommation excessive d’alcool au sein de la population étudiante et les impacts qui y sont inhérents sont des questions auxquelles les universités sont constamment confrontées. L’UCL estime qu’il est de son ressort d’y faire face et d’y donner une réponse la plus adéquate possible.

Depuis plus de 20 ans, l’UCL a établi un dialogue constant avec les étudiants d’un côté, les autorités communales et les riverains de l’autre, afin de réduire au maximum les risques liés à la consommation d’alcool et les nuisances qui s’en suivent. Comment réduire ces risques ? Principalement via des actions de prévention et de sensibilisation, chaque année plus nombreuses. Et via des sanctions si nécessaire.

En 2010, l’UCL a mené une vaste enquête auprès de 7.000 étudiants afin de connaître, dans le détail, la consommation réelle d’alcool en milieu estudiantin et surtout, de mieux comprendre les raisons qui poussent les jeunes à boire. Cette objectivation fine des comportements et des causes a permis la mise en place en 2012 d’un plan stratégique global afin de lutter efficacement contre les problèmes liés à la consommation d’alcool en milieu étudiant, d’affiner les actions UCL existantes, et se traduit maintenant dans un plan d’actions ambitieux sur 10 ans.

En résumé, ce plan stratégique de l’UCL, en matière de consommation d’alcool, prévoit notamment l’augmentation du prix de la bière ; une offre de softs variée et de qualité ; un accès contrôlé à l’animation étudiante ; un travail sur la diminution des stéréotypes (les étudiants surestiment la consommation d’alcool des autres et du coup, boivent plus pour faire « comme les autres ») ; la valorisation de la diversité des engagements étudiants ; une meilleure visibilité et diffusion des règlements UCL en matière de soirées étudiantes et consommation d’alcool ; un monitoring régulier de la consommation d’alcool afin d’appréhender au mieux la réalité (l’UCL est la seule université en FWB à le faire) ; des interpellations politiques.

Pour rappel, l’enquête alcool menée par l’UCL mettait en avant que l’alcool, pour les étudiants, est synonyme de socialisation : ils associent davantage la consommation d’alcool à des effets positifs plutôt que négatifs. Boire pour être dans la norme… les étudiants ont une idée exagérée de la consommation d’alcool de leurs congénères. Avec pour conséquence une tendance à boire plus. Enfin, les pré-soirées sont en recrudescences : elles attirent surtout les jeunes étudiants (18/21 ans), avec pour objectif d’atteindre les conditions mentales requises pour participer aux soirées… C’est le phénomène le plus complexe à gérer pour l’université : ces pré-soirées se font dans des lieux privés où l’UCL ne peut intervenir.

Nouvelles mesures en matière de prévention alcool (2013-2014) :

• Univers Santé (asbl de l’UCL en matière de prévention santé), en collaboration avec le Service d’aide et les étudiants, lance une vaste campagne de sensibilisation intitulée « Guindaille 2.0 – Mets-toi à jour ! ». Concrètement, une dizaine de pictogrammes rappellent les bons gestes ou comportements en matière de consommation d’alcool, pour éviter les abus et/ou les dérapages.

• Les activités de baptêmes ont été cantonnées à certaines parties de la ville afin de limiter au maximum les nuisances sonores et autres

• L’animation étudiante propose des pré-soirées, aux softs

• L’eau est gratuite dans l’ensemble des cercles et régionales et l’offre de softs a été largement développée

• Les baptêmes peuvent se faire à l’eau et aux softs (en application depuis 2 ans)

• Les étudiants doublent les effectifs de gardiennage lors de soirées à grande affluence

 Mesures mises en place depuis plus de 20 ans :

- Formations : elles augmentent chaque année, à la demande des étudiants

o l’ensemble des responsables de l’animation (cercles, régionales, kots à projet) reçoivent, en début d’année, une formation obligatoire de 2 jours. Une 2e formation « de rappel » est organisée en janvier. Elles visent à rappeler les lois, règlements communaux et chartes internes à l’UCL en vigueur. Elles donnent aussi les outils nécessaires à la bonne organisation des activités : réduction des risques liés à l’alcool, gestes de premiers secours, gestion d’équipe, gestion de conflits ou d’accidents, …

o formation à l’attention des responsables de baptêmes. Le but est de repréciser le cadre qui entoure l’organisation des baptêmes (objectifs d’accueil et d’initiation des jeunes étudiants). Rappel du cadre, du protocole, des conditions pour une fête moins risquée. Des outils en matière de santé et de gestion des relations seront diligentés.

o Tout au long de l’année, l’offre de formations « Vas’y pro » propose des modules tels que le Brevet Européen de premier secours, la gestion d’événement, la communication non violente, etc.

- Campagnes/outils de sensibilisation : l’action « vivre ensemble » vise à instaurer une meilleure communication au sein des kots ; des panneaux pictogrammes dans les cercles et de nombreux autres supports (affiches dans les kots, badges, facebook, jeux-concours, autocollants,…) de la nouvelle campagne « Guindaille 2.0 » sont diffusés pour informer et sensibiliser les étudiants sur les conséquences de l’abus d’alcool et donner des conseils de réduction des risques et des nuisances ; Univers santé met à disposition de tous des fiches info santé ; des « BOB » sont par ailleurs présents dans chaque cercle et régionale, portant un t-shirt jaune pour une meilleure visibilité. Leur rôle : repérer les étudiants ayant trop bu, les inciter à s’arrêter de boire et s’assurer qu’ils rentrent chez eux en étant accompagnés.

- Charte Aune (Animation UNiversitaire Etudiante) : cette charte lie les représentants de l’animation étudiante aux autorités de l’UCL et vise à maintenir une animation de qualité, favorisant l’organisation d’activités diversifiées, accessibles à tous. Elle fixe les horaires et les dates des activités, précise les modalités relatives à la mise en conformité de sécurité des salles et règlemente l’organisation de toutes activités extraordinaires.

- Protocole et commission des baptêmes : le protocole définit les principes et règles afin de garantir un baptême décent. La commission est chargée d’examiner, en amont, les programmes de baptêmes.

- Logements UCL : lors de la rénovation ou de la construction de nouveaux kots, l’UCL diminue le nombre de lits au sein d’un même kot (de 12 places, les kots communautaires sont aujourd’hui passés à 4 ou 6 lits max.)

- Gardiennage UCL : l’université organise des rondes de surveillance lors de chaque activité étudiante, dans un souci de prévention. Une équipe de trois gardiens (doublées les jours d’affluence), formés à l’animation étudiante, effectue des rondes chaque soir ; ils font des relevés systématiques des heures de fermeture des salles d’animation et peuvent être appelés à tout moment pour intervenir en cas d’incidents (coût +/- 75 000 € par an).

- Sanctions : elles sont de deux types : individuelles et collectives

o Sanctions individuelles : du simple avertissement à l’exclusion (lorsqu’il y a violence, dégradation, etc.)

o Sanctions collectives : du simple avertissement à l’amende ou la fermeture d’un cercle (non-respect de la charte Aune, etc)