No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Actualités

Décès de Pierre Macq, premier recteur laïc de l'UCL

18/09/2013 - enseign./jeunesse/enfance - Louvain-la-neuve

L'ancien recteur de l'UCL Pierre Macq est décédé ce mardi 17 septembre. Il avait 83 ans. Pierre Macq fut, en 1986, le premier recteur laïc de l’UCL, ainsi que l’un des pionniers de Louvain-la-Neuve. Il était, par ailleurs, un scientifique d’exception.

Docteur en physique à 22 ans, il fut l’élève puis le collaborateur du professeur Marc de Hemptinne qui créa le premier cyclotron de l’UCL, à Heverlee en 1949. Ses recherches en sciences nucléaires ont conduit Pierre Macq à travailler à l’Université de Californie à Berkeley, à Saclay en France, ainsi qu’au CERN à Genève. Vers la fin des années 1960, il coordonna la création du cyclotron de Louvain-la-Neuve. Ses travaux lui valurent plusieurs reconnaissances scientifiques du plus haut niveau et, en particulier, le Prix Francqui en 1973.


Son rectorat (deux mandats, de 1986 à 1995) modifia en profondeur l’esprit et les ambitions de l’UCL. Pierre Macq apporta la démocratie dans sa gouvernance. Il introduisit notamment des critères de qualité à deux 'endroits' stratégiques de l’université : le recrutement des nouveaux académiques et la sélection des projets de recherches. Pierre Macq a fait changer le cap du 'paquebot' UCL. Il en a fait une Research University et ainsi préparé son passage à l'Université du 21ème siècle. Sous son impulsion, l’UCL s’engagea également fortement dans les programmes Erasmus nés en 1987 et dans de grands partenariats entre laboratoires de rang mondial.

L'UCL doit à Pierre Macq son éthique sur le rôle de l'université dans le mercantilisme actuel, sa vision de l'institution académique dans un univers marchand et le rôle de l'université dans la société. Le débat public ambiant démontre l'actualité de cette vision fondée sur la liberté académique, fondement de la créativité.

Enfin, c’est Pierre Macq qui, le premier, initia un plan stratégique pour l'UCL. Ce plan, édité le 2 février 1991, était précédé de l'invitation suivante par le recteur Macq : « Créer le navire, ce n’est pas le prévoir en détail, mais bien donner le goût de la mer ». Il a traduit sa vision à long terme de l'institution en objectifs stratégiques à atteindre.