No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Au fond de la question

Les Régions au chevet de la Senne

17/01/2013 - environnement/énergie/déchets - Tubize

C'est une première en Belgique : les parlements francophone, néerlandophone et bruxellois se rencontrent ce 17 janvier lors d'une séance parlementaire interrégionale sur le thème de la lutte contre les inondations. L’Asbl Contrat de Rivière Senne et son président Olivier Parvais se réjouissent de l’intérêt enfin porté aux inondations par les parlementaires toutes régions confondues et du dialogue qui s’instaure dans un objectif commun : réduire ces inondations dans le bassin interrégional de la Senne.

Suite aux inondations catastrophiques des 13 et 14 novembre 2010, la concertation, la collaboration et la solidarité entre les communes du bassin de la Senne se sont imposées afin de tenter de limiter les inondations récurrentes dans ce bassin dont l’exutoire se situe à Tubize, fortement touchée par ces inondations.

Le 3 décembre 2010 déjà, le Contrat de Rivière Senne prenait l’initiative de mettre les communes, les Provinces et des experts du Service Public de Wallonie autour de la table afin de trouver ensemble des solutions concrètes à ce problème (projets de zones inondables, bassins d’expansion, de rétention, tampons, d’orage…ainsi que toutes les idées concernant ce problème). A ce titre, un bureau d’études, engagé par le CR Senne, a depuis fourni aux communes une cartographie complète des zones potentiellement inondables et des zones d’immersion temporaires à créer.

Le 13 février 2012, à nouveau à l’initiative du Contrat de Rivière Senne, de Coordination Senne et du Bekkensecretariaat Dijle-Zenne, une concertation interrégionale sur le thème des inondations dans le bassin de la Senne était organisée à l’hôtel de ville de Halle, en présence de plusieurs parlementaires dont Benoît Langendries, Arnaud Pinxteren ou encore Dirk Pieters, afin de favoriser la diffusion d’une information correcte et complète en provenance des trois régions du bassin de la Senne. Le Contrat de Rivière Senne a ensuite interpelé les décideurs politiques pour qu’enfin une réunion transrégionale puisse avoir lieu. "Nous sommes heureux de constater que nos propositions ne sont pas restées lettre morte. L’asbl CRSenne poursuivra avec l’aide de ses partenaires les concertations techniques interrégionales sur ce grave problème."