No Comment

On en a assez des fanfaronnades du bourgmestre empêché de Perwez, le petit Donald Trump du Brabant wallon… quote
Jean-Paul WAHL

Au fond de la question

L'UCL s'offre une nouvelle maquette de Louvain-la-Neuve

18/01/2012 - enseign./jeunesse/enfance - Louvain-la-neuve

Douze mètres carrés, c’est la taille de la nouvelle maquette commandée par l’UCL pour représenter Louvain-la-Neuve. Un outil notamment utilisé pour les visites touristiques de la ville afin de permettre aux curieux de mieux appréhender la spécificité du site.

La première maquette de Louvain-la-Neuve datait de 1971 (voir photo). Elle fut certes actualisée jusqu’en 2007, mais il était temps de moderniser l’outil et de le rendre plus précis. C’est INESU-IMMO, la branche immobilière de l’UCL, qui a coordonné et financé ce nouveau projet de maquette. Suite à un appel d’offre, c’est une société belge, With In, qui a remporté le marché.

Ce 24 janvier, l’UCL inaugurera donc la nouvelle maquette de la ville qui la vit renaître. L’objectif de cette réalisation ? Permettre de comprendre, en un regard, la complexité de Louvain-la-Neuve, soit la route et les transports en sous-sol et le piétonnier en surface. Cette maquette renseigne également le visiteur sur la topographie vallonnée du plateau de Lauzelle, sur les nombreux terrains dédiés aux espaces verts, sur les zones académiques, commerciales ou dédiées à la recherche.

Autre avantage : la maquette permet d’illustrer le lien entre l’histoire ancienne et récente de l’UCL. En observant l’organisation  urbanistique des rues, places et bâtiments, on constate clairement que la ville nouvelle s’est inspirée des villes du Moyen-âge (telle que Leuven) : rues étroites, édifices à taille modérée pour ne pas écraser le passant, etc. Enfin, la maquette a également pour objectif d’épauler les futurs investisseurs ou constructeurs dans leurs projets de développement régional.

Quant aux matériaux utilisés, ils privilégient le polystyrène et les matières synthétiques. Diverses couleurs ainsi qu’un éclairage LED permettront de différencier les principaux bâtiments et fonctions urbaines : bleu pour les zones académiques, blanc pour les habitations, rouge lumineux pour les bâtiments repères (Halles, Cyclotron, Bibliothèque des sciences, Musée Hergé, etc.) et turquoise pour le parc scientifique.

Cette maquette sera visible pour le grand public dès le 25 janvier, dans les locaux de l’Office du tourisme - Inforville, l’espace de l’UCL et de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve dédié au tourisme et à la promotion urbaine.

Quelques chiffres : la nouvelle maquette a demandé 1 200 heures de travail. Elle pèse 500 kg et aura nécessité 20 litres de colle pour l’assemblage des divers éléments. Echelle de la maquette : 1/1000.