No Comment

Si le Roi m'appelle, je refuserai la mission car ma priorité reste Nivelles ! quote
Pierre HUART

Actualités

Le grand "Boum" de mardi était dû à un vol supersonique

22/04/2011 - sécurité/faits divers/justice - Genappe

Contactée par nos soins suite à la double détonation entendue par de nombreuses personnes en Brabant wallon mardi matin (lire ICI), la composante aérienne de l'Armée belge nous a confirmé que ce grand "boum" résultait effectivement d'un vol supersonique d'entraînement d'un F-16 au-dessus de la province entre 10h20 et 10h23.

Un grand nombre de personnes a été témoin de cette déflagration qui a fait trembler les vitres en certains endroits. Nos lecteurs nous ont fait part mardi de leurs témoignages allant de Beauvechain à Ittre. Une constatation commune pourtant : l'absence d'avion au moment de la détonation. Ce que l'armée explique par l'altitude de l'avion au moment où il a passé le mur du son : 13.000 mètres.

Cette altitude répond aux règles en vigueur comme l'indique le lieutenant-colonel aviateur Peter Van Den Broucke : "les vols supersoniques se déroulent toujours à une très haute altitude (Flight Level 400 = 40.000 pieds = 13 Km d'altitude) pour des raisons de sécurité et afin de réduire le niveau du 'boum' à un niveau acceptable. Ce vol s'est déroulé selon les règles en vigueur (lire ICI). Il n'y a eu donc aucune infraction par le pilote et contre les réglementations aériennes."

Voilà qui met donc un terme aux interrogations nées mardi après la déflagration. Vu les nombreux tremblements de terre enregistrés depuis deux ans dans la région de Court-Saint-Etienne, certains habitants craignaient un nouvel événement tectonique.

 

728x90